La France dispose d’une industrie nucléaire importante, avec un parc standardisé de réacteurs qui fournissent la majorité de l’électricité du pays et des installations couvrant tout le cycle du combustible. La maîtrise du risque nucléaire est un enjeu majeur et l’industrie est soumise à des règles strictes, contrôlées par l’Autorité de Sûreté Nucléaire.  Le haut niveau de sûreté nécessite une organisation élaborée et des moyens matériels et humains importants.


Selon la loi n°2006-686 du 13 Juin 2006 relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire :

La sûreté nucléaire est l’ensemble des dispositions techniques et des mesures d’organisation relatives à la conception, à la construction, au fonctionnement, à l’arrêt et au démantèlement des installations nucléaires de base, ainsi qu’au transport des substances radioactives, prises en vue de prévenir les accidents et d’en limiter les effets.
Le parcours Sûreté Nucléaire forme des ingénieurs qui concourent à la sûreté dans toutes les installations nucléaires, principalement pour l’exploitation, mais aussi la conception et le démantèlement.